Comment nous avons reçu ce nom.

Pourquoi Gennésaret …

Gennésaret

6 février 1980 : Notre communauté débute et s’appelle Damanoutha (lieu inconnu) qui avait, pour nous, le sens de : suivre le Christ sans savoir où il allait nous conduire.

Après une année d’existence, certains changements dans notre organisation sont nécessaires, il faut refaire les statuts.

Juillet 1981 : Par téléphone on nous demande de changer le nom de l’association pour le lendemain matin.

Comment avons-nous reçu le nom ? Notre communauté étant composée de frères et de sœurs ne venant pas tous à la prière, c’est autour de la table, à la fin du repas du soir qu’un échange a eu lieu sur les différents noms possibles. Nous avions progressé depuis la naissance de la communauté et savions que, par notre accueil, le Seigneur voulait rejoindre les personnes au plus profond de leur souffrance et leur apporter sa vie et la guérison.

Ont jailli des noms de lieux où Jésus a guéri des personnes : Capharnaüm, Naïm …

C’est au cours de cet échange que Danielle a lu le texte qu’elle avait reçu dans la prière quelques jours avant : le texte de Matthieu 14, 34-36 « Ayant achevé la traversée, ils touchèrent terre à Gennésaret. Les gens de l’endroit, l’ayant reconnu, mandèrent la nouvelle à tout le voisinage, et on lui présenta tous les malades : on le priait de les laisser simplement toucher la frange de son manteau, et tous ceux qui touchèrent furent sauvés. »

De « la frange du manteau » à Gennésaret Parmi nous, il y avait Brigitte, jeune femme anorexique qui écoutait de loin l’échange sans y participer semble-t-il. A la lecture du texte, nous l’avons entendu dire : « La frange du manteau, ça me plait bien, car on n’est pas obligé et c’est un geste simple. »

Les noms de « la communauté de la Frange » ou « la communauté du manteau de Jésus » ont été bien vite éliminés. C’est ainsi que nous avons accueilli comme nom de la communauté : Gennésaret.

L’orthographe de Gennésaret L’orthographe de Gennésaret provient de la traduction de la Bible de Jérusalem dans laquelle nous avons lu le texte à l’époque. Dans d’autres éditions, le même lieu peut s’écrire Genésareth ou Gennésareth.

Il y a une suite…. Le lendemain, nous avons retrouvé les personnes qui rédigeaient nos statuts et nous leur avons partagé notre soirée. A la lecture du texte, l’une des personnes s’exclame « alors maintenant vous savez où vous allez ! »

Eh oui ! les deux versets bibliques extraits de deux évangiles différents s’enchaînent et donnent : « … Et aussitôt, montant dans la barque avec ses disciples, il vint dans la région de Dalmanoutha. » « Ayant achevé la traversée, ils touchèrent terre à Gennésaret. Les gens de l’endroit, l’ayant reconnu, mandèrent la nouvelle à tout le voisinage, et on lui présenta tous les malades : on le priait de les laisser simplement toucher la frange de son manteau, et tous ceux qui touchèrent furent sauvés. »Marc 8,10 et Matthieu 14,34-36